« Fay Friendly » : un bond dans la Trame de Léa Silhol

Il y a quelques temps déjà je me fabriquais un petit grigri ‘Fay Friendly’ qui est désormais attaché à l’un de mes sacs. Pourquoi vous parler de ce grigri plutôt que des dernières nouveautés de la boutique ?  Tout simplement parce que c’ est un  prétexte pour pouvoir vous parler ici d’une grave addiction…. La lecture compulsive des livres de Léa Silhol !

IMG_20160406_144435

Le dernier sorti en date est Sacra, parfums d’Isenne et d’ailleurs : Tome 1 : Aucun cœur inhumain qui nous plonge au milieu des courants qui font vibrer l’ âme et le cœur des Hommes, qui nous interroge sur la création artistique et le prix, la contre-partie que celle-ci demande à son auteur quand il déroule ses idées jusqu’au bout.
De la couverture à la dernière page j’ai été captivée, envoûtée par l’ambiance qui se dégage des pages. A la fois riche, intimiste et très visuelle.
Rien que pour une expérience de lecture plus immersive encore j’avais envie d’associer ma prochaine lecture de la bête avec les parfums associés à chaque nouvelle !

Pour reparler un peu de mon petit grigri il faut aussi que je vous parle de Possession Point, roman sorti en octobre 2015, car c’est de là que vient l’expression « Fay Friendly ».
Nés de parents humains, les fays sont pourtant différents. Leur laideur étant enfant, leur beauté en grandissant, leurs pouvoirs issus du Glamour…tout est prétexte pour les rejeter. L’inconnu fait peur et les enfants se voient abandonnés dans des Centres, des mises à prix sont placardés sur les murs, les fays sont rejetés, assimilés aux Changelings des contes ; petits bonhommes noir et vilain que les fées laissaient dans les berceaux humains à la place des nouveaux nés qu’elles enlevaient.
La vie des fays est un combat mais Shade, leur leader, vient de découvrir une cité. Un lieu hors de nos cartes, la Terre Promise : Frontier.
C’est à travers le regard d’Anis que l’on découvre ce monde chamboulé par la Féerie, et à travers sa quête de la cité-fay et de son Amour qu’elle y retrouvera peut-être, que l’on plonge dans l’histoire du gang changeling de Seattle.
Telle une groupie de la première heure, j’ai dévoré ce roman qui est sagement resté sur ma table de chevet pour un deuxième round !
Si vous ne saviez plus quoi lire c’est dernier temps je vous invite/incite grandement à goûter cette encre la… mais attention, l’addiction peut apparaître rapidement et le sevrage est difficile!

 

Publicités

2 réflexions sur “« Fay Friendly » : un bond dans la Trame de Léa Silhol

  1. Ma première lecture de la Dame était la nouvelle « Là où changent les formes » dans la revue Emblèmes. J’ai continué de même que vous par la S&G. Et aujourd’hui je suis bien contente de retrouver de nouveaux textes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s