Des nouvelles des quatre derniers mois.

Et oui, déjà quatre mois et même plus, se sont écoulés et je n’ai pas pris le temps d’écrire pour le blog, privilégiant le peu de temps libre pour prendre les pinceaux. Car non ! L’atelier ne s’est pas endormi. Il y a eu pas mal de nouveautés dans divers collections : Le Cabinet de Curiosités, Le Seigneur des Anneaux… et il y a eu aussi deux commandes spéciales bien différentes l’une de l’autre mais qui m’ont permis de tester mes compétences, de me renouveler et d’apprendre à me faire un peu plus confiance.

La première demande qui m’a été faite est le projet « Nautilus ».

img_20160523_1858501

Il me fallait réaliser le fameux mollusque qui donna son nom au sous-marin de Jules Verne avec un texte précis et le tout dans un esprit steampunk. Libre à moi de proposer mon interprétation.
J’avoue que ce style me faisait du pied depuis longtemps (la planche ouija en est témoin !) mais jusqu’à présent je ne savais pas trop comment l’exploiter. Ce projet m’a donc permis de m’éclater et d’ouvrir grand la porte de ce nouvel univers qui fait peu à peu sa place au milieu des autres créations.

La seconde commande était en provenance d’une personne connue pour qui j’ai déjà œuvré. J’ai nommé, mon amie : Lorliaswood.

img_20160816_131817
Ma précédente enseigne pour la boutique était orientée sur l’activité costume. Les bijoux ayant pris le dessus depuis ce premier travail, il fallait renouveler les enseignes pour agrémenter le nouveau stand de la Dame.
Ici pas de place à la création. Le Site et la boutique en ligne ayant déjà une charte graphique définie, il fallait coller à une demande précise : couleurs, formes, police, taille. Et tout ça est plus compliquer, que de prendre son crayon et de gribouiller. Une fois peint il est compliqué de modifier quoique ce soit sans endommager le reste du travail et souvent essayer de reprendre empire les choses. Alors que l’on peut modifier son dessin au fur et à mesure pour sa propre création ici, le cahier des charges te rappelle à l’ordre. Du coup c’était une expérience intéressante, demandant de l’exigence et de la concentration. J’attends de voir le résultat une fois le tout en situation sur le stand !

Pour les prochains mois je ne vous promets pas d’être plus bavarde… Mon lutin attendant avec impatience sa future petite sœur, le temps disponible pour écrire et peindre risque de diminuer à vu d’œil ! Cependant, pendant que j’ai encore le temps, quelques nouvelles créations tentent de prendre leur place sur la table de travail : les deux premiers écussons Harry Potter sont terminés et le troisième est en préparation. Deux pancartes Halloween ont fait leur apparition tandis que des décorations de Noël émergent déjà. Il y aura aussi le grand retour de la bannière du Gondor et surtout d’un grand format remasterisé cher à mon cœur : l’Auberge de la Bête Noire !

De plus et pour conclure, je serais présente ce dimanche 25 septembre à la première édition du festival médiéval des Marches de Bretagne, pas loin de Rennes. Je n’aurais pas de stand dédié car je serais en présentation avec les rapaces du Faucon Solognot, mais aurait quand même des enseignes sur le stand. Vous pourrez donc passer découvrir mon travail en vrai et passer pour discuter peinture ou oiseaux !

 

 

Publicités

Du côté des enfants

Depuis le début de WayToFaery, j’ai eu l’occasion en parallèle des enseignes réalisées pour la boutique, d’en imaginer d’autres pour les enfants. Le fait d’être maman m’a clairement donné envie de créer pour mon lutin des objets uniques et personnalisés qui s’accordent à notre maison et aux thèmes qui nous sont chers. Ainsi sont nés le mobile « Circus » et la plaque de porte « Celtic Crows ».


Mais d’autres têtes blondes ont inspiré mes pinceaux. Prenant le prétexte d’un anniversaire ou d’une naissance, mes cadeaux ont revêtus les couleurs de WayToFaery.

Ainsi, mon neveu en pleine période chevalerie, a hérité de la bannière « Chevalier » que j’ai par la suite décliné en écusson pour un cadeau de naissance.

 

La petite Quitterie a quant à elle récupéré une fée comme marraine.

IMG_20150322_075022~2[1]

Et dernièrement le petit Jules, fils d’un amis fauconnier pourra accrocher à sa porte l’écusson « Falco ».

IMG_20151120_175602[1]

D’autres idées me trottent dans la tête, alors si vous avez des enfants et que vous souhaitez une décoration qui sorte de l’ordinaire ou que vous ne savez pas quoi offrir  à votre copine qui vient d’accoucher (à part le sempiternel doudou ou la petite tenue en 6 mois qui ne durera que 3 semaines !), n’hésitez pas à me contacter !

Et si vous aussi vous êtes adepte de la personnalisation, je serais curieuse de voir vos réalisations… ^^

Les Hauts Prés Fressanges : exploration de nouveaux sentiers !

Cette commande était prévue depuis que j’ai commencé à peindre des enseignes… et pour cause, il s’agissait d’une commande provenant de mes parents, pour leur gite et leurs chambres d’hôtes qui ont ouvert leurs portes depuis peu ! Ne restait donc plus qu’à se mettre au travail une fois le nom trouvé. De mon côté l’idée est venue assez rapidement car la maison possède une toiture superbe ornée de deux épis de faîtage en fer forgé très graphiques. Tout ce qu’il me fallait pour que l’on puisse identifier la maison rien qu’en regardant l’enseigne. J’étais donc partie sur un support rectangulaire, mais au dernier moment ma maman m’a ramené une planche en forme de toit ! Impossible donc de réaliser mon idée première. Mais après un moment de flottement et un petit remaniement le résultat est là ! :

2015JUIN08 PLAQUES 002

Il a été compliqué pour ma maman de rendre une photo vraiment lisible à cause des reflets du vernis qui ressortent toujours beaucoup après passage derrière l’objectif. Mais on peut se faire une idée d’ensemble. Une commande supplémentaire s’est ajoutée en cour de route, celle des plaques de portes destinées à identifier les chambres. Là aussi l’idée était pour moi une évidence. Les noms se rapportant aux rivières se situant autour de la maison, je devais faire en sorte que l’on puisse « voir » ces rivières sans pour autant donner toutes les clés de compréhension (un soupçon de mystère pour éveiller la curiosité !). C’est pour cela que j’ai opté pour une figuration cartographique où la couleur du cour d’eau est de la couleur du nom de la chambre.

IMG_20150605_143649

Si vous souhaitez passer quelques jours dans le limousin : https://sites.google.com/site/leshautspresdefressanges/

WayToFaery la genèse : Ou comment un mariage médiéval inspire un projet

J’inaugure ce blog avec un billet un peu particulier pour moi.
Souhaitant parler de la genèse de WayToFaery, je vais devoir vous conter un peu de mon histoire personnelle et quotidienne. Ce qui nourri mes passions, mes rêves, mes inspirations et fait que de nouveaux projets se forment et prennent vie.
Ici c’est un autre grand projet de vie qui a jeté les prémisses de ce qu’est aujourd’hui WayToFaery : mon mariage.
Recherchant à accorder ce jour à ce que nous aimions avec mon futur mari, nous avons opté pour la Nature, qui certes nous entoure mais dont on ne se lasse pas et dont on ne peut se passer. Les chevaux, qui vivent avec nous, qui nous on fait nous rencontrer, l’équitation étant mon « premier » métier et au-delà de ça une passion. Enfin le côté médiéval fantastique qui sort le mariage de tout son côté classique et traditionnel pour ne laisser que convivialité et franches rigolades, car forcément médiéval fantastique implique de trouver un costume en conséquence. De mon côté cela fait quelques années que j’enfile des robes médiévales pour des festivals et autres salons fantastiques mais dites-vous bien que cela peut en rebuter plus d’un de se « déguiser » ! Pourtant il me semble bien que lors d’un mariage classique les inviter sont tout autant déguisés, donc quitte à l’être autant que cela sorte de l’ordinaire et du guindé !
Voici donc le décor planté et quelques thématiques ressortent déjà dans le travail que je fais aujourd’hui sur mes enseignes. C’est d’ailleurs en cherchant la décoration pour le vin d’honneur que l’idée de peindre moi-même des blasons est ressortie. Je ne voulais pas du côté traditionnel que cela soit pour la forme ou les couleurs, il fallait que cela s’accorde avec le médiéval fantastique ainsi qu’avec chacune des tentes qui composeraient le buffet. Le challenge était lancé, ne manquait donc plus qu’à passer à la réalisation ! Et après moult brainstorming quatre enseignes ont vues le jour :

*La Taverne de la Dame Blanche : Où l’on boit comme il se doit !
Pour cette enseigne je voulais qu’on voit cette belle chouette effraie stylisée (l’originale est ici ) mais aussi que l’on pense à la Dame Blanche des légendes ; évanescente et un peu effrayante.

*Le Chant de la Sirène : Où le poisson se mange !
Certains trouveront cette sirène un peu spéciale, mais ce motif est celui d’un bas relief médiéval !  La vision de la sirène, de nos jours, et bien loin des premières représentations antiques. De la créature mi-femme mi-oiseau elle est passée par cette femme poisson à deux queues et s’est fixée à une figure plus glamour de femme poisson bien faite, charmeuse et inoffensive…mais n’oubliez pas qu’elle attire les hommes pour les noyer !

IMG_0869

*Le Panier du Chaperon Rouge : Où l’on mange de la galette !
Petit clin d’œil à l’univers des contes que j’ai sillonné pendant de nombreuses années avec ma copine Lorliaswood 😉

IMG_0868

*L’Auberge de la Bête Noire : Où l’on boustifaille de la cochonnaille!
Ici, c’est le sanglier qui est ainsi nommé et qui se trouve mis à l’honneur avec cette enseigne sobre mais que je trouve très efficace et immersive !

Mariage Clémence et Damien 212

Aujourd’hui ces quatre enseignes ornent ma cuisine mais elles ont fait belle impression lors de mon mariage médiéval fantastique et beaucoup d’invités seraient bien repartis avec l’une ou l’autre sous le bras ! Participant au côté immersif de cet événement hors du temps, ce sont ces créations, qui n’ont pas toujours été remarquées au premier coup d’œil, qui ont donné l’atmosphère que nous recherchions et plus de crédibilité à l’univers dans lequel nous voulions plonger nos invités.

Depuis, d’autres enseignes ont vu le jour afin de décorer d’autres endroits comme la bibliothèque, les boxes ou la volière qui accueille nos deux buses de Harris (elles aussi sont le résultat d’une passion tardive mais foudroyante développée peux avant ce fameux mariage !). D’autres créations qui ne demandaient qu’à voir le jour ont pris le chemin des pinceaux et je me suis vite retrouvée envahie par tout un tas d’écussons, de plaques de porte, de planche ouija, de flèches et de bannières. C’est ainsi qu’est né WayToFaery : de l’envie de faire partager un (des) univers, d’apporter une touche de merveilleux et d’original au cœur des maisons et de pouvoir proposer aux gens qui le souhaitent de créer pour eux, afin que leur événement soit aussi réussit que le fût notre mariage.

La boutique Etsy ouverte depuis Août 2014