Décoration d’intérieur personnalisée : « Fairy Photographer »

Je réponds régulièrement à des demandes de personnalisation pour des plaques de porte d’enfants ou bien l’adaptation d’une de mes enseignes avec un sujet particulier -comme pour la collection du Cabinet de Curiosités-. Cependant il est un peu plus rare que l’on me donne carte blanche pour créer une enseigne en son entier. Il y a eu celle sur la thématique du Nautilus et plus récemment le projet « Fairy Photographer » dont j’avais envie de vous parler plus en détails, en vous proposant un petit Work In Progress.

L’idée de cette enseigne est née d’une belle rencontre avec une amoureuse de la nature et des fées, dont l’enthousiasme communicatif donnerai le moral à n’importe quel gobelin grincheux !
Sa demande était simple et concise : «  Je voudrais un cerf, un martin pêcheur et une fée ! »
J’ai tout d’abord ouvert de grands yeux et me suis dit que cela n’allait pas être de la tarte. Je suis loin d’être une dessinatrice chevronnée et même si je commence à avoir le compas dans l’œil pour l’anatomie des oiseaux et de certains animaux que j’observe régulièrement dans la nature, c’est une toute autre histoire de les mettre en scène et de créer une composition.
Après quelques questions supplémentaires sur le format et l’intégration d’un lettrage particulier, je me suis donc lancée dans les premiers croquis.

img_20161011_1443261

Puis dans une étude préparatoire un peu plus poussée. J’avais vraiment besoin de ce dessin grandeur nature pour me rassurer et mettre en place chaque élément. Un petit écureuil a pu venir se greffer au projet en cour de route et la mise en couleur de l’ensemble a vraiment donné le ton féerique que je recherchais.

Après une semaine à observer le dessin sous toutes les coutures je me suis enfin lancée dans la peinture ! Tout d’abord, le fond et les bouleaux pour donner le cadre, ainsi que le lettrage.

Il m’a fallu encore un peu de temps avant de me lancer dans la réalisation du cerf. Après une longue observation mutuelle et le visionnage de nombreuses photos j’ai enfin pu prendre les pinceaux.

img_20161107_1534041

Voici donc l’enseigne terminée. Cela aura été un challenge que je suis contente d’avoir accepté, car une fois de plus il m’a permis d’aborder de nouvelles choses et de me pousser un peu plus loin.

img_20161119_0936011

Vos commentaires, expériences de commandes personnalisées pour ceux qui en ont déjà commandées ou réalisées sont les bienvenues !
Et bien évidemment n’hésitez pas à me contacter si vous aimez mon travail et que vous souhaitez vous aussi me proposer de réaliser votre propre enseigne.

Publicités

« Fay Friendly » : un bond dans la Trame de Léa Silhol

Il y a quelques temps déjà je me fabriquais un petit grigri ‘Fay Friendly’ qui est désormais attaché à l’un de mes sacs. Pourquoi vous parler de ce grigri plutôt que des dernières nouveautés de la boutique ?  Tout simplement parce que c’ est un  prétexte pour pouvoir vous parler ici d’une grave addiction…. La lecture compulsive des livres de Léa Silhol !

IMG_20160406_144435

Le dernier sorti en date est Sacra, parfums d’Isenne et d’ailleurs : Tome 1 : Aucun cœur inhumain qui nous plonge au milieu des courants qui font vibrer l’ âme et le cœur des Hommes, qui nous interroge sur la création artistique et le prix, la contre-partie que celle-ci demande à son auteur quand il déroule ses idées jusqu’au bout.
De la couverture à la dernière page j’ai été captivée, envoûtée par l’ambiance qui se dégage des pages. A la fois riche, intimiste et très visuelle.
Rien que pour une expérience de lecture plus immersive encore j’avais envie d’associer ma prochaine lecture de la bête avec les parfums associés à chaque nouvelle !

Pour reparler un peu de mon petit grigri il faut aussi que je vous parle de Possession Point, roman sorti en octobre 2015, car c’est de là que vient l’expression « Fay Friendly ».
Nés de parents humains, les fays sont pourtant différents. Leur laideur étant enfant, leur beauté en grandissant, leurs pouvoirs issus du Glamour…tout est prétexte pour les rejeter. L’inconnu fait peur et les enfants se voient abandonnés dans des Centres, des mises à prix sont placardés sur les murs, les fays sont rejetés, assimilés aux Changelings des contes ; petits bonhommes noir et vilain que les fées laissaient dans les berceaux humains à la place des nouveaux nés qu’elles enlevaient.
La vie des fays est un combat mais Shade, leur leader, vient de découvrir une cité. Un lieu hors de nos cartes, la Terre Promise : Frontier.
C’est à travers le regard d’Anis que l’on découvre ce monde chamboulé par la Féerie, et à travers sa quête de la cité-fay et de son Amour qu’elle y retrouvera peut-être, que l’on plonge dans l’histoire du gang changeling de Seattle.
Telle une groupie de la première heure, j’ai dévoré ce roman qui est sagement resté sur ma table de chevet pour un deuxième round !
Si vous ne saviez plus quoi lire c’est dernier temps je vous invite/incite grandement à goûter cette encre la… mais attention, l’addiction peut apparaître rapidement et le sevrage est difficile!

 

Le Sapin de WayToFaery…

Décembre est arrivé et le calendrier a déjà entamé sa course folle jusqu’au réveillon! Mais ici les préparatifs étaient déjà bien lancés et le sapin a donc fait son apparition il y a quelques jours.
Cette année je le voulais automnal et décalé, j’ai donc mis en place le set de décoration ‘Halloween‘ agrémenté d’une belle guirlande de feuilles, de quelques boules champignon et de plumes !

 

Mais pour ceux qui aiment les décorations du sapin un peu plus classique voici les réalisations de cette année pour la boutique :

 

En premier le set le plus traditionnel avec l’inscription Noël d’un côté et des flocons dorés de l’autre. En deuxième le set blanc et doré Snow puis enfin les petites flèches Noël et Christmas town ainsi que l’enseigne Joyeuses fêtes .

Voilà pour le tour d’horizon des décoration de Noël !

Et vous, comment est votre sapin cette année ???

WayToFaery la genèse : Ou comment un mariage médiéval inspire un projet

J’inaugure ce blog avec un billet un peu particulier pour moi.
Souhaitant parler de la genèse de WayToFaery, je vais devoir vous conter un peu de mon histoire personnelle et quotidienne. Ce qui nourri mes passions, mes rêves, mes inspirations et fait que de nouveaux projets se forment et prennent vie.
Ici c’est un autre grand projet de vie qui a jeté les prémisses de ce qu’est aujourd’hui WayToFaery : mon mariage.
Recherchant à accorder ce jour à ce que nous aimions avec mon futur mari, nous avons opté pour la Nature, qui certes nous entoure mais dont on ne se lasse pas et dont on ne peut se passer. Les chevaux, qui vivent avec nous, qui nous on fait nous rencontrer, l’équitation étant mon « premier » métier et au-delà de ça une passion. Enfin le côté médiéval fantastique qui sort le mariage de tout son côté classique et traditionnel pour ne laisser que convivialité et franches rigolades, car forcément médiéval fantastique implique de trouver un costume en conséquence. De mon côté cela fait quelques années que j’enfile des robes médiévales pour des festivals et autres salons fantastiques mais dites-vous bien que cela peut en rebuter plus d’un de se « déguiser » ! Pourtant il me semble bien que lors d’un mariage classique les inviter sont tout autant déguisés, donc quitte à l’être autant que cela sorte de l’ordinaire et du guindé !
Voici donc le décor planté et quelques thématiques ressortent déjà dans le travail que je fais aujourd’hui sur mes enseignes. C’est d’ailleurs en cherchant la décoration pour le vin d’honneur que l’idée de peindre moi-même des blasons est ressortie. Je ne voulais pas du côté traditionnel que cela soit pour la forme ou les couleurs, il fallait que cela s’accorde avec le médiéval fantastique ainsi qu’avec chacune des tentes qui composeraient le buffet. Le challenge était lancé, ne manquait donc plus qu’à passer à la réalisation ! Et après moult brainstorming quatre enseignes ont vues le jour :

*La Taverne de la Dame Blanche : Où l’on boit comme il se doit !
Pour cette enseigne je voulais qu’on voit cette belle chouette effraie stylisée (l’originale est ici ) mais aussi que l’on pense à la Dame Blanche des légendes ; évanescente et un peu effrayante.

*Le Chant de la Sirène : Où le poisson se mange !
Certains trouveront cette sirène un peu spéciale, mais ce motif est celui d’un bas relief médiéval !  La vision de la sirène, de nos jours, et bien loin des premières représentations antiques. De la créature mi-femme mi-oiseau elle est passée par cette femme poisson à deux queues et s’est fixée à une figure plus glamour de femme poisson bien faite, charmeuse et inoffensive…mais n’oubliez pas qu’elle attire les hommes pour les noyer !

IMG_0869

*Le Panier du Chaperon Rouge : Où l’on mange de la galette !
Petit clin d’œil à l’univers des contes que j’ai sillonné pendant de nombreuses années avec ma copine Lorliaswood 😉

IMG_0868

*L’Auberge de la Bête Noire : Où l’on boustifaille de la cochonnaille!
Ici, c’est le sanglier qui est ainsi nommé et qui se trouve mis à l’honneur avec cette enseigne sobre mais que je trouve très efficace et immersive !

Mariage Clémence et Damien 212

Aujourd’hui ces quatre enseignes ornent ma cuisine mais elles ont fait belle impression lors de mon mariage médiéval fantastique et beaucoup d’invités seraient bien repartis avec l’une ou l’autre sous le bras ! Participant au côté immersif de cet événement hors du temps, ce sont ces créations, qui n’ont pas toujours été remarquées au premier coup d’œil, qui ont donné l’atmosphère que nous recherchions et plus de crédibilité à l’univers dans lequel nous voulions plonger nos invités.

Depuis, d’autres enseignes ont vu le jour afin de décorer d’autres endroits comme la bibliothèque, les boxes ou la volière qui accueille nos deux buses de Harris (elles aussi sont le résultat d’une passion tardive mais foudroyante développée peux avant ce fameux mariage !). D’autres créations qui ne demandaient qu’à voir le jour ont pris le chemin des pinceaux et je me suis vite retrouvée envahie par tout un tas d’écussons, de plaques de porte, de planche ouija, de flèches et de bannières. C’est ainsi qu’est né WayToFaery : de l’envie de faire partager un (des) univers, d’apporter une touche de merveilleux et d’original au cœur des maisons et de pouvoir proposer aux gens qui le souhaitent de créer pour eux, afin que leur événement soit aussi réussit que le fût notre mariage.

La boutique Etsy ouverte depuis Août 2014